Mai 2010 : 911 - 2011 : 11 siècles pour la grande Normandie - conférence de François Dublaron

François Dublaron de la CCI nous a présenté le projet pour une Grande Normandie. C’est une organisation apolitique qui a pour but de faire connaître la Normandie à travers son histoire et ses traditions mais également de promouvoir le côté moderne et dynamique de notre région. Malheureusement, sa réputation se limite trop souvent aux produits laitiers et au cidre. Il faut savoir que le système d’administration Normand a été repris par l’Angleterre et s’est étendu à travers le monde entier, à tel point que les étudiants américains et canadiens viennent dans notre région étudier la source de leur propre modèle de droit et de fiscalité. Bien que certains membres anglais de cette organisation en viennent à penser que la Reine Elizabeth 2 devrait être reconnue comme Duchesse de Normandie, cela semble encore un peu prématuré.
L’idée est de créer une forte identité régionale comme ça a déjà été fait pour le Bretagne, la Corse ou les fameux « Ch’tis » du Nord-Pas de Calais par exemple. Le drapeau normand pourrait ainsi être apposé sur l’en-tête des courriers d’entreprises locales, flotter lors de manifestations locales ou même s’afficher sur les tartes aux pommes des restaurants. Une identité unique permettrait également à la région de se faire mieux connaître auprès des touristes mais aussi des entreprises à la recherche d’un endroit au caractère affirmé et à l’histoire noble pour se construire un avenir brillant. A vos drapeaux et soyez fiers d’être normands !
Le 11ème centenaire de la Normandie aura lieu en 2011.Nous remercions François pour sa présentation qui pousse à la réflexion.

Nota : le webmaster remercie chaleureusement le secrétaire Steve pour le compte-rendu de cette conférence. Pour les absents ou les membres studieux qui souhaiteraient se remémorer les détails du traité de Saint-Clair-sur-Epte signé en 911 entre Charles le simple et Rollon le Viking, suivre
ce lien qui vous rafraichira les idées.

BlasonBASSE-NORMANDIE


Février 2010 : Saumon de France - conférence de Franck Gouix

P1070988



Franck Gouix nous a expliqué le processus de production et d’élevage des saumons. Il nous a également expliqué pour quelles raisons le Saumon de France est de meilleure qualité que les saumons Norvégiens, Irlandais, Ecossais, etc. Le saumon français est élevé en Normandie, en eau douce, jusqu’à ce qu’il soit prêt à être introduit en eau salée. Ce sont les poissons qui indiquent qu’ils sont prêts pour la mer dès qu’ils cessent de nager contre le courant mais avec lui. A ce moment, les smalts (on les appelle « smalt » à ce stade de développement) sont transportés en rade de Cherbourg. Ils pèsent environ 60 à 80 grammes. Dans la rade de Cherbourg il existe entre la passe de l’Ouest et la passe de l’Est des courants très forts ainsi qu’une des eaux les plus propres d’Europe. Les cages sont en eaux profondes et la température est  idéale en hiver. En effet, et à la surprise générale, l’eau est trop chaude  (plus de 16°c) pour les poissons pour que cette opération soit réalisée en été! Ils sont nourris avec des produits naturels sans OGM et ont beaucoup moins d’antibiotiques que les saumons d’autres origines. Les pertes s’élèvent au départ à 50% et sont principalement dues aux bars, aux hérons et aux phoques. Ces deux dernières espèces étant protégées, on ne peut rien contre elles. Par contre on peut pêcher les bars….
 
On leur donne beaucoup plus d’espace pour se développer et ainsi devenir les “monstres” que vous pouvez voir sur les étalages des poissonneries et supermarchés locaux. Ils sont abattus au fur et à mesure de la demande de façon à les conserver les plus frais possible pour les vendre aux consommateurs. Normalement 1 ou 2 tonnes à la fois. Ils ont même gagné une récompense en tant que saumon d'élevage de meilleure qualité au Monde décernée par des professionnels du marché international. Les saumons de Cherbourg ne sont pas aussi rose foncé que les autres saumons du fait que leur nourriture ne contient pas de colorants  tels que la pâte de crevette grise. Ils gardent ainsi leur coloration naturelle, proche de celle des saumons sauvages. De même vous pourrez constater leur coloration argentée sans trop de noir sur leurs dos proche des saumons de milieu naturel. Ils ne comptent que 8% de graisse. En comparaison le saumon norvégien en contient le double. Ceci fait du saumon de Cherbourg le moins gras et le plus savoureux, spécialement quand il est dégusté nature
. La majeure partie du processus se déroule en Normandie, l’élevage à Cherbourg, et il est ensuite exporté notamment dans plusieurs pays d’Europe. Ce choix de production de saumons de qualité implique un prix plus élevé, à peu près 50% de plus que les autres saumons. Mais nous avons tous constaté à son goût délicieux que c’est justifié !
 
La marque “William & James” utilise exclusivement les saumons de France et fument, filètent, et fournissent  les supermarchés, restaurants et autres commerces qui recherchent des produits de qualité.


Décembre 2009 : Stephen et Alicia Mobsby, brasseurs de bière anglaise

Dégustation bière



Nous avons fait bon accueil à Stephen Mobsby et son épouse Alicia et avons pu tester les différentes bières anglaises.

Tout en goûtant la blonde,  la brune et la stout nous avons pu découvrir  les techniques de fabrication et les ingrédients impliqués. Stephen avec ses 30 ans dans le commerce de brasserie a décidé de se retirer à Le Moulin Perreux St Germain-de-Tallevende dans le Calvados et produit sa propre marque de  bière. Il vient  juste de gagner un premier prix et sa réputation va croissant. Aucun produit chimique n'est ajouté et ce breuvage doit être bu à une température à peu près identique au vin blanc. Il a expliqué que tous les ingrédients sont importés d'Angleterre excepté l'eau qui a été examinée et s’est avérée de la plus haute qualité pour la production de bière. 

Un bon exemple de coopération franco-anglaise. Merci encore Stephen et Alicja

Novembre 2009 : Charles Michel, ostréiculteur à Saint-Vaast-la-Hougue

Dégustation des huitres : elles étaient délicieuses !

Un grand merci à notre conférencier, invité d'Eric Kaluzinscki, qui a su nous présenter les différents aspects de l’Ostréiculture et de ses problèmes.

La très inquiétante propagation de l’Herpès qui tue les jeunes huitres vers le dixième mois peut devenir un grave problème. La mortalité peut atteindre à certains endroits 40% et pour le moment on en ignore la cause. Cela risque d’avoir une répercussion sur la saison de Noel car les stocks sont bas. Conseil : achetez de bonne heure !

Huitres_t


Octobre 2009 : le Point du Jour
David BARRIET et David BENASSAYAG, co-directeur du Point du Jour, étaient les invités du club pour cette soirée.
Il ont présenté les activités de ce centre culturel tourné vers la photographie, qui associe notamment expositions, résidences et éditions. Une invitation au vernissage de l'exposition "Henri Salesse -  Enquêtes photograhiques sur l'habitat 1951 - 1953" a été remis à chaque membre présent.

Le bâtiment du Point du Jour se situe au pied de la montagne du Roule. Il présente une architecture contemporaine qui a fait débat au moment de sa livraison et ne laisse pas indifférent. A vous de juger et de prendre position !

Capture d’écran 2009-11-06 à 18.09.24



Pour en savoir plus sur la vocation et les activités de ce nouveau centre de la photographie, vous pouvez consulter le site Internet du
Point du Jour.