1er septembre 2016 : Benoît Arrivé, maire de Cherbourg-en-Cotentin
Conférence passionnante de l’ancien président de la Communauté urbaine de Cherbourg devenu le 1er janvier 2016 maire de la commune nouvelle de Cherbourg-en-Cotentin, issue de la « fusion » des 5 communes historiques.
Rappelant les enjeux de cette démarche menée au pas de charge (l’idée ayant été lancée lors des vœux de janvier 2015), Benoît Arrivé s’est félicité de son aboutissement exemplaire qui fait de Cherbourg une des plus importantes communes nouvelles de France. Sa population de plus de 80 000 habitants lui permet de garder une influence certaine au sein de la nouvelle Normandie. Et cette « mise en mouvement du territoire » impulsée par l’agglomération n’est sans doute pas étrangère aux réflexions menées en parallèle sur l’évolution du paysage intercommunal dans la Manche et qui permettra l’émergence du Grand Cotentin le 1er janvier 2017 (182 000 habitants).
Face aux craintes souvent exprimées d’une perte de proximité et donc de services moindres rendus à la population, Benoît Arrivé s’est voulu rassurant. Les services seraient maintenus voire améliorés car la proximité, cela s’organise. Il indiquait enfin que sans la commune nouvelle d’une part et l’élargissement des intercommunalités d’autre part, la baisse des moyens financiers des collectivités locales aurait sans aucun doute limitée les ambitions de développement du territoire. Il a pu sur ce thème rappeler et détailler les atouts économiques locaux, notamment sur le plan énergétique avec les perspectives offertes par le développement des énergies marines renouvelables et la filière hydrogène.

Photo 01-09-2016 22 12 39


3 mars 2016 :
Odile Thébaud, Jean Fiant et Daniel Hennequin pour « Vaincre la mucoviscidose »
Cette conférence revêtait un caractère tout particulier compte tenu de l’implication constante du club Kiwanis de Cherbourg pour soutenir la lutte contre la mucoviscidose (et ce depuis la création du club en 1987 !). Odile Thébaud, responsable nationale partenariats et développement manifestations, était venue tout spécialement de Paris pour cette conférence.
Jean Fiant a présenté en introducation les données de l'action de « Vaincre la mucoviscidose » au niveau de la Basse-Normandie (eh oui, la Normandie n'était pas encore réunifiée en 2014 et 2015).
Puis Odile Thébaud a poursuivi le propos en présentant les actions nationales qui permettent à VLM d'apporter le soutien nécessaire aux 7 000 malades en France atteints de la maladie. Rappelons qu'un enfant atteint de la maladie naît tous les 3 jours en France. Pour cela, VLM œuvre suivant 4 grands axes stratégiques :

  • Guérir demain
    • Soigner aujourd'hui
    • Vivre mieux
    • Sensibiliser.
Et que faire sans argent ? Alors il faut « mobiliser » et de grandes actions emblématiques sont entreprises pour cela :
  • les Virades (350 communes impliquées) sans oublier les très intéressantes « Virades des jeunes », très prometteuses.
    • les Greens de l'espoir (113 compétitions, 400 k€ récoltés), avec pour le club Kiwanis de Cherbourg une implication très forte et de jolis résultats tous les ans.
Le budget de VLM est de 12,7 M€.

ConfeĢrence VLM du 3-3-2016

5 novembre 2015 : Géraldine LELIEPVRE - « Donnons la main à Salomé »
En mai 2013, l'association "donnons la main à Salomé" a été créée afin d'aider moralement et financièrement la famille de Salomé durant la durée des soins et interventions chirurgicales de celle-ci. Salomé présente une Aplasia Cutis du vertex. En d’autres mots, une partie de son crâne ne s’est pas formée. Une zone de 7cm × 4,5 cm laisse apercevoir les reliefs de son cerveau, tout juste protégé par la méninge.
Le defect osseux est situé juste au dessus du sinus longitudinal (la veine centrale du cerveau). Tout saignement provoquerait une hémorragie fatale. Sur le plan cardiaque, elle souffre d'une Communication Intra Ventriculaire et une agénésie des valves pulmonaires, elle a déjà subi une première opération mais devra être réopérée plus tard.
Géraldine LELIEPVRE, présidente de l’association, était notre invitée lors de la réunion mensuelle du club. Au moyen d’un film très touchant, elle nous a présenté l’histoire de Salomé et le combat de ses parents et des médecins pour offrir un avenir à leur fille. Et aussi la belle solidarité qui s’est nouée pour venir en aide matériellement à la famille qui doit faire face à des dépenses annexes non négligeables pour accompagner Salomé vers la guérison (soins sur Paris notamment, à l’hôpital Necker).
Un bel élan d’humanité et de solidarité entre collègues au travail sur Cherbourg qui a sensibilisé les membres présents. Le club Kiwanis, qui œuvre avec constance pour les enfants malades, devrait pouvoir apporter un soutien dans les semaines à venir.
Pour en savoir plus, visitez le
site Internet de l’association.

ACCUEIL