Mai 2012 - Gilles SAMSON - Le dossier Karachi

Gilles SAMSON débute-t-il à peine son exposé que les questions et les remarques fusent de tout côté ! Il est sûr que cette affaire passionne.
Gilles qui, rappelons-le, est un témoin direct de l’attentat (il s’est retrouvé parmi les blessés…), nous explique très clairement tous les éléments à ce jour connus de l’affaire. Il en distingue les différents volets : montages financiers, implications politiques, mesures de sécurité et conséquences humaines.
L’ambiance est très participative car le sujet laisse peu de personnes indifférentes ; il y a du Dreyfus dans l’air, mais Gilles sait très habilement recentrer le débat et faire la part entre faits avérés, investigations, preuves révélées, preuves possiblement cachées, implications, suppositions, convictions et élucubrations.
Nous le remercions d’avoir accepté notre invitation et d’avoir témoigné si librement, si factuellement, et si humainement.


Avril 2012
- Guillaume PELLERIN - Le jardin de Vauville

Nous avons rêvé pendant plus d’une heure sous le charme des propos et des photos du conférencier : tour du monde des plus beaux jardins pour finir le périple au Château de Vauville. Et puis découverte de tout le travail qui se cache sous l’écorce …
Car la passion et le plaisir ont un coût : Guillaume Pellerin nous l’a rappelé en citant un proverbe chinois : « il vaut mieux regarder une maison que l’avoir »
Pour ce qui nous concerne, nous savons maintenant comment s’organise la recherche, la sélection, l’acquisition, le transport, l’échange, l’élevage, l’élagage de toutes les plantes exogènes qui composent ce magnifique jardin, fruit de soixante années d’attention familiale récompensée par son classement en 1992 et son succès populaire.
Au fil de son exposé, Guillaume Pellerin nous a également donné quelques conseils pratiques de jardinage : choix des plantes, des engrais, de l’exposition, du décor, tout cela issu de son expérience d’une vie entière consacrée à ses quatre hectares de 2500 palmiers et plantes diverses qu’il a su adapter au climat local directement influencé par le Gulf Stream.
De toute façon une envie irrésistible de voir ou de revoir son superbe jardin !
Merci Guillaume !

edtions aquarelles Guillaume Pellerin


Mars 2012 - Richard NGUYEN HUU - Un amer rouge pour les bateaux noirs

Notre conférencier a rapidement éclairé l’auditoire sur le titre intrigant de cette conférence lorsqu’il a révélé dès le début de sa projection quel était ce mystérieux « amer rouge ». Et oui, nous l’avions tous vue un jour, cette grue dominant l’Arsenal du haut de ses 85 mètres. Mais nous aurions bien été incapables d’en dire plus. A l’issue d’un brillant exposé, cette grue SOMDEL venue du nord n’avait plus de secret pour nous.

Il va sans dire que la dissertation sur cet ouvrage de manutention très performant acquis en 1989 par DCAN fut prétexte pour nous parler bien évidemment des « bateaux noirs » qui rodent autour ; et vous aurez compris qu’il s’agit des sous-marins cherbourgeois, fleurons (notamment) de notre force de dissuasion nationale.

Pour retrouver le texte intégral de cette conférence « haute en couleurs », vous pouvez
cliquer sur le lien suivant.

vue arsenal
vue grue depuis mer


Février 2012
- Claire YVON - Histoire de la ville de Cherbourg

Il n’était pas question sur un laps de temps d’une heure de conter « par le menu » la riche et passionnante histoire de Cherbourg.

C’est donc par petites touches que Claire Yvon nous a emmenés pour une petite balade à travers les boëls (ruelles) moyenâgeuses. A l’heure où le château fort peut être visualisé en temps réel sur iPad (
cliquez pour voir une vidéo de démonstration), les photos qui illustraient la conférence nous rappelaient que bien souvent, nous marchons en passant à côté des richesses du passé sans les voir. Claire Yvon nous a forcés à « lever le nez » pour (re)découvrir des éléments de notre patrimoine. Et rappelé bien sûr les grandes dates qui avaient indirectement façonné l’histoire de la ville (le château, le port, la digue, etc). Nous n’avons pas eu le cœur de bouter Steve hors la réunion, tant il était attentif et loin des tempéraments belliqueux de ses ancêtres.

Au fait, cette soirée se tenait au dernier étage du café du théâtre (monument historique, rappelons-le !). Chacun en sortant en a profité pour redonner un coup d’œil à la façade et retrouver la corne d’abondance, les masques de la tragédie et de la comédie, etc.

Conf Claire Yvon

www.cotentin-tourisme.com_iso_album_2011_fiche_type_guide_claire_yvon.pdf-1


Janvier 2012
- Julien Collas, « Conscience humanitaire »

Julien Collas est, depuis 2008, animateur salarié de « Conscience humanitaire ». Cette association œuvre sur Cherbourg pour venir en aide aux SDF (plus de 220 sur le secteur). Il nous a parlé de l’organisation de l’association, des 35 bénévoles qui se relayent tous les soirs de 20h à 23h30 pour participer à des « maraudes » au cours desquelles ils apportent tous les 2 à 3 jours réconfort, nourriture et beaucoup d’humanité à ces déshérités de la rue.

En lien étroit avec tous les services impliqués (CHRS, services sociaux, bailleurs sociaux, etc), « Conscience humanitaire » essaie autant que faire se peut d’être un des maillons de la chaîne d’un processus de réinsertion pour des personnes sans ressources qui, le plus souvent, sombrent dans des addictions lourdes. Agir vite est alors essentiel ! Car une règle voudrait qu’il faille autant d’années pour se sortir de la rue que le temps passé en galère. A cet égard, l’accès au logement reste la question centrale à résoudre pour resocialiser ces personnes.

Le siège de l’association est au 45 rue Victor Grignard à Cherbourg-Octeville.
Une
vidéo de présentation de l’association sur Dailymotion.

asso - conscience humanitaire Cherbourg. - VideĢo Dailymotion


Décembre 2011 - Thierry VIAL, INSTN

Thème proposé pour cette conférence : les différentes sources d’énergie, les consommations et les rejets associés. Se projetant à 2050, anticipant la croissance de la demande liées notamment aux pays émergents, Thierry a démontré la difficulté pour notre pays de faire l’impasse sur le nucléaire, sans pour autant négliger les apports potentiels des énergies fossiles et du renouvelable. Les gaz à effet de serre ont bien sûr été abordés avec un panorama des rejets mondiaux (tiens, l’Allemagne ne serait pas si vertueuse qu’on pourrait le penser). Les limites de l’éolien ont été aussi présentées : linéaires importants le long des côtes (200 kms pour remplacer la puissance d’une centrale nucléaire), rendements assez faibles par rapport aux puissances installées (le vent est capricieux…), problèmes d’acheminement de l’électricité.

Une conférence pointue qui a nous a fait chauffer les neurones et a donc malheureusement contribué légèrement au réchauffement climatique !

P1130437