Juin 2014 - Vincent YVON : transition énergétique et hydrogène
Vincent YVON, membre du club, mais aussi ingénieur chez Siemens et membre à ce titre de l’association « Energie Hydro Data 2020 », nous a parlé lors de notre réunion statutaire des perspectives locales et prometteuses de la transition énergétique sur notre territoire du Cotentin.

En effet, celui-ci, se caractérise par sa situation excédentaire en énergie, du fait des implantations nucléaires de forte production (Flamanville avec EPR) et des gisements prochains liés aux énergies marines renouvelables (EMR), notamment ceux liés aux hydroliennes dont des champs devraient voir le jour après 2020 dans la zone du raz Blanchard (un des plus forts courants au monde).

Quelques principes rappelés : l’électricité ne se stocke pas facilement et si la production nucléaire est par nature prévisible, celles liées aux EMR l’est moins (surtout dans l’éolien). Dès lors que notre territoire produirait plus d’énergie qu’il n’en a besoin et que son transport vers d’autres régions poserait des problèmes (créations de nouvelles lignes THT), il est apparu légitime de s’interroger sur le développement du stockage de l’énergie. Et innover en ce domaine, qui reste encore à l’état expérimental, constituait une belle opportunité de développement local ; d’où la création, sous l’impulsion du Conseil général, de l’association « EHD 2020 », qui regroupe, outre le CG50, la Communauté urbaine de Cherbourg, des acteurs du monde industriel (dont Air liquide) et des représentants du monde de l’université et de la recherche.

Une feuille de route a été tracée (Energie West Normandie) avec 2 axes majeurs :
  • le développement à grande échelle de l’hydrogène, production, stockage, utilisation et valorisation
  • la gestion au niveau territorial des flux énergétiques, réseaux multi-énergies numérique (Data) intelligents

Merci à Yvon pour cette présentation qui a fait le lien avec la récente conférence sur le compteur Linky !

Photo 19-06-2014 22 26 53


Mai 2014
- Jean-François LEPETIT : dysfonctionnements des marchés financiers
Nous avions l’honneur de recevoir lors de notre dernière réunion Jean-François LEPETIT, grand spécialiste du monde de la finance, dont le parcours professionnel l’a conduit à exercer les plus hautes fonctions dans les banques et à la COB notamment.

La conférence qu’il nous a proposé s’appuyait sur son dernier ouvrage : dysfonctionnement des marchés financiers. Il a su en termes simples évoquer avec nous des sujets forts complexes. Dire que tout le monde a compris les mystères des swaps, titrisations, des futures et des options, du trading, etc. serait présomptueux. Par contre, nous avons bien compris que l’économie de marché impliquait des risques et que la spéculation avait des vertus pour réguler le marché ; s’il s’agissait bien sûr de vrais spéculateurs et pas d’opérateurs « suiveurs de tendance » qui n’apportent pas réellement de liquidités au marché. Quand aux ressorts de la crise de 2008, ils sont forts complexes et s’expliquent en partie par l’octroi de prêts en dehors du système bancaire traditionnel beaucoup plus proche de ses clients et qui veillent à garantir le système sur la durée.

D’autres messages forts savants furent délivrés au cours de la conférence : pour les retrouver et approfondir sa compréhension du monde financier, un seul ouvrage : Dysfonctionnements des Marchés Financiers (dans toutes les bonnes librairies, y compris cherbourgeoises)

Photo 16-05-2014 15 06 43

Avril 2014 - François-Xavier de BOUTRAY (ERDF) : les compteurs Linky

La soirée s’est poursuivie avec une conférence de François-Xavier de BOUTRAY portant sur ses activités au sein d’ERDF et les fonctionnalités du nouveau compteur LINKY dit « compteur intelligent ». L’évolution est nécessaire et anticipe une révolution à venir dans le mode de distribution de l’électricité.

Ce compteur permettra :
- aux consommateurs de mieux connaitre et gérer leur consommation ;
- aux opérateurs de faire des économies de gestion (télé-relevés), de mieux anticiper les pointes de consommation, de localiser précisément les pannes de distribution sur le réseau basse-tension et enfin de faciliter l’intégration progressive des énergies renouvelables dans le réseau d’électricité (problèmes d’intermittence et de multiplication des lieux de productions d’énergie).

source-production-électricité1


Il faut installer 30 millions de compteurs de 2016 à 2021, soit un chantier évalué à environ 5 milliards, financés (c’est promis…) sur les fonds propres d’ERDF.

Linky

L’informatique nous a fait faux bond pour visualiser tout cela, mais tout le monde est néanmoins resté attentif et « branché ».

Mars 2014 - Joël Beauvais - Souvenir napoléonien

En 1802 Bonaparte ne va qu’en haute Normandie pour un voyage officiel de 8 jours (il ne fera qu’un court passage en bateau à Honfleur)
En 1810, Napoléon passe en mai en Haute-Normandie avec Marie-Louise, en revenant des régions du Nord.
En 1811, Napoléon vient à Cherbourg avec Marie-Louise qui est à peine remise de couches après la naissance du roi de Rome.
Passage au Haras du Pin, à Caen, Ouistreham puis Bayeux.
Il fait Bayeux-Cherbourg dans la journée et dort dans les locaux de la préfecture maritime. Le 26 mai 1811, il assiste à une parade militaire devant la future rade en construction sur l’un des musoirs de l’avant-port.

Napoléon à Cherbourg

Lettre Napoléon


Décembre 2013
- Mme Argant : l’usine AREVA de la Hague

Mme Argant secondée de Mr Marino nous ont présenté les différentes activités du premier employeur du Cotentin : sur 300ha, 4000 salariés +1000 sous-traitants s’occupent du retraitement des combustibles des centrales nucléaires. Soit 10.000 emplois indirects. 230 emplois nouveaux par an dans le Cotentin dont 120 emplois à la Hague.

Le groupe AREVA a une approche globale pour une énergie avec le moins possible de CO2 :
- les énergies renouvelables avec des recherches sur l’hydrogène, les bio-énergies et l’éolien en mer
- le cycle complet des combustibles nucléaires avec la maitrise de l’énergie nucléaire

La maîtrise du cycle est un élément essentiel qui fait la force d’AREVA :
- L’extraction à l’enrichissement puis la fabrication des combustibles.
- La construction de centrales type EPR 1600MW et de plus petits réacteurs
- L’entretien des réacteurs : 360 /450
- Le recyclage des combustibles (à AREVA La Hague)
- Le démantèlement

2013-12-19 22.56.24