Novembre 2007 : Conférence Vauban et la Hougue en Cotentin
Annick PERROT, était l'invitée du club vendredi 16 novembre. Elle intervenait en tant que coordonnatrice du projet d'inscription des tours Vauban de Saint-Vaast-la Hougue au patrimoine de l'UNESCO (réseau des sites majeurs de Vauban, 14 sites en France).
 
Nous avons appris grâce à cet exposé
  • Pourquoi des tours Vauban à Saint-Vaast : suite à la bataille de la Hougue (1692), Vauban souhaite renforcer la défense de cette côte propice aux invasions et débarquements
  • Le rôle des tours dans l’Histoire : les tours de Saint-Vaast ont eu un rôle dissuasif certain, mais également défensif lors de la tentative de débarquement anglais en 1708, soit un an après la mort de Vauban 
  • L'évolution de l’image des tours dans la conscience collective, avec le glissement de fonctionnalité de la Guerre à la Paix. Les tours « guerrières » sont devenues des tours « paysagères ».
Ce dernier point est le projet culturel du plan de gestion du site de Saint-Vaast qui comporte également un objectif essentiel : l’ouverture de la tour de la Hougue au public en 2008.
La décision de l’Unesco pour l’inscription des sites majeurs de Vauban sera connue début juillet 2008.
 

2007 conf Vauban

 
La Presse de la Manche a fait part de cette conférence dans son édition du mercredi 21 novembre 2007 (à consulter dans la
revue de presse 2007-08 en ligne des clubs Kiwanis).
 
Et pour les plus curieux, un site Internet pour tout savoir sur le sujet :
Réseau des sites Vauban


 
Janvier 2008 : Conférence Sok Sabay et VAE Sedre
Sur une proposition d'Antoine Levavasseur, le club recevait vendredi 18 janvier trois invités : Patrice TISNE, Pierre H'LIMI et Marc TOHIER qui allaient, à 3 voix, nous parler de 2 sujets apparemment sans relation :

  • l'association Sok Sabay qui vient en aide à des enfants du Cambodge victimes de maltraitance et de l'esclavage
  • le vélo à assistance électrique (VAE) développé par la toute nouvelle société SEDRE pour offrir une alternative "durable" aux déplacements urbains (transport urbain doux)
Mais nous comprendrons rapidement que passion, ténacité, générosité, inventivité peuvent être mis aux services de projets variés, qu'ils soient "industriels" pour le VAE ou de solidarité internationale pour Sok Sabay. 
Offrez un avenir à un enfant du Cambodge : SOK SABAY

Sok Sabay

 
 
Pierre H'LIMI et Patrice TISNE nous ont longuement et passionnément présenté les buts de l'association Sok Sabay qu'ils soutiennent au Cambodge. Il s'agit d'offrir une éducation de haut niveau à des enfants du Cambodge victimes de cruauté et de l'esclavage. Ces derniers intègrent un centre (créé à Phnom Penh en 1995) dans lequel ils bénéficient du soutien éducatif d'une dizaine de professeurs dans des matières variées (matières pédagogiques traditionnelles, mais aussi enseignements culturels et sportifs).
 
A ce jour, 60 enfants de 2 à 16 ans bénéficient de ce programme. Des projets sont en cours pour permettre de prolonger ce soutien au delà de 16 ans et permettre aux plus doués d'intégrer à terme les futures élites du pays.
 
Pour en savoir plus sur cette association, la soutenir par tous moyens (dons, parrainage d'enfants), vous pouvez vous rendre sur le site Internet de l'association :  
http://www.soksabay.com/fr_temp.html. Celle peut également être contactée en France à l'adresse mail suivante : soksabayparis@hotmail.com.
 
Déjà sensibilisé par l'association
Tchou Kohn à l'aide aux enfants du Cambodge, le club s'est engagé à réfléchir sur la forme "durable" que pourrait prendre son engagement pour soutenir les enfants de ce pays, conformément aux buts du Kiwanis ("Servir les enfants du monde"). Et pour les membres du club qui seraient intéressés pour partir à la découverte de ce pays extraordinaire et à la rencontre de ses habitants ("le peuple du sourire"), Pierre H'LIMI s'est proposé pour apporter son soutien en conseils pratiques.
 
A l'issue de la conférence, de nombreux membres ont acheté le livre édité au profit de l'association et rassemblant de magnifiques aquarelles de paysages du Cambodge.
 

Sok sabay et K

 
Le VAE (vélo à assistance électrique) - société SEDRE

VAE SEDRE
 

Patrice TISNE a repris sa casquette de "chef d'entreprise" pour nous parler, en compagnie de Marc TOHIER directeur, de son projet de promotion d'un "transport urbain doux" : le vélo à assistance électrique (VAE).
 
Quelques informations techniques pour commencer : pour qu'un vélo électrique reste classé dans la catégorie "vélo", son moteur ne doit pas dépasser une puissance nominale de 250 W, sa vitesse ne doit pas excéder 25 km/h et l'assistance ne doit agir que si le cycliste pédale.
 
La société SEDRE, qui n'est pas seule sur le marché du "vélo à assistance électrique", souhaite se placer sur un créneau spécifique qui, au delà de la simple "vente" ou location du vélo, veut offrir un service complet de proximité pour garantir aux utilisateurs une garantie de fiabilité de même niveau qu'une automobile. Pour cela, des implantations de proximité sont prévues (une trentaine dans la région) avec service de dépannage à domicile.
 
La ville de Cherbourg-Octeville sera pionnière dans l'accueil de ce nouveau concept. Ce qui permettra d'offrir un moyen écologique pour se déplacer, y compris sur les coteaux escarpés qui caractérisent la topographie de notre agglomération. Les dames et les seniors - public cible - n'auront donc plus à chanter "la complainte de la Butte" en montant sur les hauteurs d'Octeville !
 
Patrice TISNE nous a fait part aussi de ses projets de développement qui intègreront une dimension "sociale" en favorisant l'embauche des jeunes en difficulté et des seniors en quête d'emploi. Une approche globale et "humaniste" qui "boucle la boucle" avec le 1er sujet traité au cours de la soirée !
 
Bien sûr, des vélos de démonstration avaient été apportés et chacun a pu tester concrètement ces VAE qui contribueront à "l'apaisement" de nos villes trop souvent saturées par la voiture.

 VAE SEDRE et K

 
Mai 2008 : Conférence "Action contre la faim"
 
Le docteur RYST, responsable de la délégation départementale de l'association "
Action contre la faim" nous a parlé, au travers de 2 diaporamas et d'un film, de l'action concrète de cette importante association humanitaire (2ème ONG française). Au cours de la soirée ont ainsi été présentées :

  • une mission en Birmanie en novembre 2007 (après la période de répression des manifestations des bonzes et avant le cyclone dévastateur de début mai 2008)
  • l'action d'ACF au Burundi
  • et plus globalement, l'action de l'association créée en 1979 en France et qui agit sur plus de 20 pays, avec un budget de 65 M€ permettant de mobiliser près de 300 expatriés et plus de 3 300 employés locaux. Plus de 2 millions de bénéficiaires sont recensés.
Les quatre domaines d'activité ont été détaillés :
  • Nutrition et Santé
  • Sécurité alimentaire
  • Eau et assainissement
  • Plaidoyers et témoignages
L'action locale pour sensibiliser notamment les jeunes des collèges du département a été présentée (course contre la faim, etc.). Le docteur RYST a fait circuler un brassard permettant de mesurer le périmètre du bras des enfants malnutris, le seuil d'alerte vital étant de 11 cm !   
 
Le risque aujourd'hui rencontré dans l'exécution des missions humanitaires a été souligné.
 

2008-05 K conf action contre la faim

 
Chaque diaporama présenté était illustré de nombreuses photos prises au cours des missions. La taille excessive des fichiers (+ de 90 Mo chaque) ne permettant pas leur mise en ligne, une version allégée réduite aux planches de textes a cependant été réalisée afin que les participants (et les absents) puissent retrouver les
informations essentielles (1) délivrées au cours de cette passionnante conférence.
 
(1)
après avoir cliqué sur le lien "informations essentielles", vous accédez au service "Google documents". Il n'est pas utile de se connecter pour voir la présentation. Un lien hypertexte situé sous l'image (correspondant a 1ère diapositive) vous permet d'ouvrir la présentation dans une fenêtre en plein écran.